Égypte ancienne et perruque

La classe aisée, du temps des Pharaons, portait une perruque, peu importe le sexe. Elle était constituée de cheveux naturels, de crin, de laine et de fibres de feuilles. La perruque permettait de différencier les différents rangs sociaux. Plus elle était sophistiquée, plus le rang social était élevé. Pour les femmes de cette époque, la perruque pouvait être courte, nattée ou volumineuse. Elle était séparée au milieu et maintenue sur leur tête par un serre-tête frontal qui pouvait être un ruban d’or décoré lors des grandes occasions.